Publié dans The Blog Contest

tobassi… #TBCS4E1


Il est une légende vivante et intemporelle dans nos villes et villages au sujet de sortilèges jetés généralement par des femmes à des hommes, afin que ces derniers tombent pour elles, n’aient d’yeux que pour elles.  Il se dit que ces sortilèges sont subtilement administrés via le ventre ou le bas-ventre. Le but viser ici est de posséder l’homme dans son entièreté : cœur, corps, esprit, portefeuille, temps libre, pensées… oui, entièreté, car les raisons souvent évoquées par nos alchimistes du cœur sont légion : infidélité, désintéressement et rejet. Ça s’appelle le « tobassi ».

De ce qui précède, la question que l’on pourrait se poser est « ais je déjà été sous l’emprise du tobassi » ? Un petit Roundup de mon passé me fait frémir, au vu du nombre de mes conquêtes et de toutes les fois où j’ai rempli ma panse et/ou trempé mon biscuit. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé avoir des crampes à l’estomac, ne voir qu’un visage au milieu de centaines d’autres, passer des nuits entières au téléphone, faire des cadeaux, donner de mon argent, échappant à tout contrôle, au point de ne même pas saisir les mises en garde de mes proches qui disaient que j’avais changé.  Que dire donc des ruptures ? Ces relations où je ne voulais rien lâcher, où à chaque « je ne veux plus de toi » de ma dulcinée mon être me le traduisait en « je t’aime et je veux que tu insistes » ? Ce genre d’histoires, Des années plus tard, avec du recul, en revoyant la personne, tu te dis : mais qu’est ce qui avait bien pu m’attirer en elle ?  Étais-je envouté, ou bien ? »

Entre temps, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Ma dernière rupture fut si violente et éprouvante qu’elle me donna matière à reconsidérer et repenser tout ce que je savais au sujet de l’amour. Il est très prétentieux de dire que j’ai tout compris au ndolo* et aux relations sentimentales, mais j’ai tout de même pu tirer 4  leçons :

  • Le ndolo a ses différences : On aime pour des raisons différentes, que ce soit pour un attribut physique, une attitude comportementale, un trait de caractère, une expérience vécue, pour le confort que l’autre nous procure ou même pour l’insécurité qu’elle nous fait vivre… ce qui m’emmène à dire qu’on peut donc aimer tous types de personnes, et que tout type de personne est potentiellement aimable.
  • Le ndolo a sa dynamique : les raisons pour lesquelles nous aimons sont un mélange de choses éphémères, pérennes, importantes, insignifiantes, etc… ainsi la personne qui nous aime aujourd’hui et ne jure que par nous pourrait demain nous dire « je ne t’aime plus ». Tout comme celle que nous détestons aujourd’hui pourrait devenir le bpm** de notre cœur plus tard.
  • Le ndolo est l’énergie la plus forte qui puisse exister: on ne le trompe pas. Si vous n’aimez pas et que vous vous faites passer pour Cupidon, c’est juste une question de temps pour que votre masque tombe.
  • On ne force pas le ndolo : Si nous nous engageons dans une relation contre nature ou qui ne sied pas à notre personnalité, nous finirons tôt ou tard par nous sentir inconfortable et aller voir ailleurs : notre instinct de liberté aura pris le dessus.

Cet instinct, aucun filtre, sortilège, envoûtement, plat ni kamasutra ne peut le dompter…pas même le tobassi. Cet instinct de liberté ne se dompte pas : il compose harmonieusement avec le vrai amour…et donne des ailes.

 

(*) nééologisme en langue duala, qui signifie amour.

(**) battements par minute

Cet article est écrit dans le cadre de la saison 4 du "The Blog Contest. Je vous 
invite à lire également les articles de mes compères relatifs à ce sujet:

- Yann Moebius (L'Adebayor de la plume)

- Obone Nang (Ma Gaboma préférée)

- Leyopar (Oui, vous avez bien lu, grrrrr!!!)

- Christian Tchoupi du Cameroun (A vos risques et périls)

- Elie Kogoup (Ce mec dit avoir personnellement rencontré Jésus)

Publicités

Auteur :

Entrepreneuriat, TIC, Pub, culture, digital, marketing & media, photographie amateur, Relations humaines... la valse de mon quotidien au rythme des mots. Welcome to my world

13 commentaires sur « tobassi… #TBCS4E1 »

  1. A reblogué ceci sur et a ajouté:
    Que dire donc des ruptures ? Ces relations où je ne voulais rien lâcher, où à chaque « je ne veux plus de toi » de ma dulcinée mon être me le traduisait en « je t’aime et je veux que tu insistes » ? Ce genre d’histoires, Des années plus tard, avec du recul, en revoyant la personne, tu te dis : mais qu’est ce qui avait bien pu m’attirer en elle ? Étais-je envouté, ou bien ? »
    Le « How to » du Ndolo :
    Le ndolo a ses différences
    Le ndolo a sa dynamique
    Le ndolo est l’énergie la plus forte qui puisse exister
    On ne force pas le ndolo :

    J'aime

  2. C’est vrai qu’il arrive un moment ou ce n’est plus actif… donc vraiment autant jeter l’éponge et ne pas commencer…
    Sinon tremper le biscuit ça veut dire quoi

    J'aime

  3. dans ton deuxième paragraphe je me suis sentie vraiment dans le bain du thème, au point de me poser la question de savoir si l’amour vrai ne s’apparenterait pas à un moment au tobassi? quel serait la séparation entre les deux, (mais après je me suis perdue)
    bel plume courage

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s