Publié dans Uncategorized

Gigolo #TBCS3E6

Breaking news: 

suite au delestage électrique en cours dans mon voisinage,  mon article sur les gigolos ne pourra pas être publié.  Dans les prochaines heures  nous ferons un état des lieux. 

Merci Eneo. 

Publié dans Blogging and Changing, Socioscopie

Moi, HOMME…

FEMME,

J’aurai aimé te répondre sans la casquette de macho dont tu m’as affublé.

La société, tes batailles, ton combat, mes pères et mes frères t’ont laissé croire le contraire.

J’aurai aimé te répondre sans cette chaîne à mon pied qui m’impose de traîner le boulet de tous ces préjugés sur toi, de tous ces dogmes sur mon genre.

Ce boulet, quand je pensais avoir pris la mesure du handicap qu’il m’impose, a été renforcé par celui des clichés d’autoflagellation de ton amie, de ta sœur.

Tout petit, dans la caste de ceux qui urinent debout, on m’a appris qu’un homme ne pleure pas

On m’a appris qu’un homme ne va pas à la cuisine.

On m’a appris qu’un homme ne se lie pas d’amitiés avec des femmes.

Adolescent, les aînés du quartier m’ont enseigné qu’un homme, un vrai, c’est celui qui va avec plusieurs femmes. Lire la suite de « Moi, HOMME… »

Publié dans The Blog Contest

Moi président…en 10 points (#TBCS3E5)

Dans le cadre du Blog Contest Challenge Saison 3, le 5e épisode nous impose d’écrire sur le thème « devenir dictateur africain en 10 leçons, j’ai choisi de décliner ma contribution sous la forme imaginaire du premier discours d’un candidat victorieux aux élections présidentielles. oui, il est un peu long., mais… Bonne lecture.

 

Challengers, Challengeuses,

mes chers compatriotes,

Au lendemain de notre victoire dans la course de l’accession à la magistrature suprême, grande est ma joie de me tenir devant vous en tant que pigmaillion de notre marche. Oui, nous venons de loin. Il nous a fallu beaucoup de temps, d’effort, de foi et d’abnégation pour en arriver là. Alors que notre célébration et notre joie sont légitimes, je vous invite à la danse des vainqueurs, en une procession dans la direction de notre futur. Tout en se congratulant, reprenons des forces, car la marche sera longue.

Nous avons rameuté le peuple dans tous les coins…nous avons questionné leurs opinions, nous leurs avons demandé de nous faire confiance. Nous avons choisi d’être les porteurs de leurs espoirs. Nous avons promis le changement. Aussi, nous ne faillirons pas !

La marche vers l’émergence est lancée ! Autant vous le dire, il n’est point question que nous nous arrêtons. Nous pourrions ralentir, mais jamais reculer…jamais nous arrêter ! Tous dans la même direction ! Aucune diversion ne sera tolérée. Notre action sera essentiellement répartie en dix points : Lire la suite de « Moi président…en 10 points (#TBCS3E5) »

Publié dans prosaïque

Viens… 

​Viens qu’on se lève,

Viens qu’on s’élève,

Viens qu’on relève notre futur, sujet de tous nos rêves.
Viens qu’on regarde,

Viens qu’on s’engage,

Viens qu’on se garde de laisser que notre avenir s’égare. 
Viens qu’on avance,

Viens qu’on devance,

Viens qu’on invente des issues à la quête de notre pitance.
Viens qu’on s’explique,

Viens qu’on réplique,

Viens qu’on applique la formule secrète qui crée le déclic.
Viens qu’on se dise,

Viens qu’on relise,

Viens qu’on déride ces ambitions dans nos têtes qui s’enlisent.
Viens qu’on fonce,

Viens qu’on enfonce,

Viens qu’on défonce les murs sur notre chemin et toutes ces ronces.
Viens qu’on déclame,

Viens qu’on réclame,

Viens qu’on enflamme l’inertie qui fore en nous des puits de larmes.
Viens qu’on soutienne,

Viens qu’on retienne,

Viens qu’on maintienne les battements du cœur de notre citadelle.
Oui, Viens qu’on prie,

Viens qu’on crie,

Viens qu’on scie les branches pourries qui nous asphyxient.
Viens qu’on range,

Viens qu’on arrange,

Viens qu’on s’enrage face à toutes ces sangsues qui nous dérangent.
Viens qu’on tire,

Viens qu’on attire,

Viens qu’on soutire ce qui nous permettra à l’aurore bâtir.
Viens qu’on brasse,

Viens qu’on s’embrasse,

Viens qu’on embrase d’amour et de paix leur haine pleine de crasse.
Viens qu’on délie,

Viens qu’on délire,

Viens qu’on délivre et qu’on évite que tout parte à la dérive.
Viens qu’on aime,

Viens qu’on sème,

Viens qu’on materne nos rêves…de la sève à la fève.

Viens… 

 

Publié dans Blogging and Changing, Socioscopie

Les médecins camerounais, nos (z)héros

Les circonstances de la vie nous connectent à des personnes qui par la force des choses se lient à nous par alliance ou amitié. Mon passé d’apprenant en classes scientifiques m’a donné plusieurs amis médecins, devenus aujourd’hui des frères et sœurs. A leurs côtés, j’ai vécu leurs parcours : des nuits sans sommeil, le récit de leurs premières chirurgies, les nuits de garde agitées, les premiers décès des malades qu’ils suivaient… j’étais dans les coulisses de la fin de leurs innocences et de la construction de leurs consciences… Mon admiration pour eux se mut en profond respect quand leurs parchemins obtenus ils furent affectés dans les 4 coins du Cameroun, très souvent dans des contrées perdues, sans électricité et parfois sans réseaux téléphonique.

Discuter avec eux lors de leurs permissions était pour moi des moments privilégiés. De retour à la civilisation, ils me racontaient leurs péripéties…oui, péripéties, car effectuer des accouchements de nuit, à l’aide de lampe-tempêtes et de torches électriques…sans couveuses…fallait le faire. Oui, pour moi, ces jeunes médecins étaient mes héros…jusqu’à un fameux après midi de mars 2016.

Lire la suite de « Les médecins camerounais, nos (z)héros »