Publié dans Socioscopie

OSER…


 

Well, well, well…

Hésitations, hésitations…

Je suis gâté par la nature. Oui, gâté car je ne trouve pas un mot qui sied le mieux à ce que je voudrai exprimer par le biais de ce billet. Je ne parle pas ici d’atouts physiques, mesdames relevez vos lunettes ! Je parle d’amour, d’amitié, de relations, de dons et de talents, d’expériences…je parle de la vie.


Ceux qui me connaissent le savent: j’ai toujours gravité autour des meilleurs. Excellent élève, une très bonne capacité à créer, améliorer, innover, une créativité saluée et qui a fait ses preuves… je pourrai bien remplir des dizaines de lignes sur ce que je sais faire, sur ce que j’ai fait…et sur ce que je peux faire.

Ceux qui me connaissent le savent aussi: je préfère de loin l’ombre des coulisses aux projecteurs de la scène.

En dix années d’expérience professionnelle, la tâche la plus difficile qui m’est donné de faire à chaque fois est de réécrire mon CV.  Une multitude de key achievements, des recommandations de mes aînés, une reconnaissance de mes pairs plaident en ma faveur. Malgré tout cela, j’ai un problème, un gros. Je n’aime pas faire ombrage.  Ce serait prétentieux de le dire ainsi, mais c’est le cas. J’affectionne ce travail de l’ombre. Soustrait des regards de l’assistance et du public, j’aime booster, orienter, disrupter, activer, leader, diriger, telle la courroie de distribution d’un moteur, bien dissimulée sous la culasse, elle-même cachée sous le capot.

Mais les challenges sont de plus en plus grands.           

Quelquefois, j’ai osé prendre la parole, m’exprimer à visage découvert sur des problématiques qui me sont chères. J’ai osé partager la vision du monde vu de mon prisme. Les résultats obtenus, fussent-ils positifs ou négatifs, créent de l’intérêt. Et quand un intérêt est créé, l’exigence grandit, la demande aussi.  Ce qui me met mal à l’aise. A peine l’intérêt est là que l’impact lorgne à travers la porte entrebaillée et veut s’inviter dans la partie.

Les jours sont comptés

Pourquoi ais je toutes ces capacités, ces aptitudes? Je n’ai rien demandé à personne. Par la force des choses, j’ai eu jusqu’ici des opportunités de les tester, de les exprimer et de les évaluer. Mais si tout s’arrête aujourd’hui, que dirais-je à cette source qui a décidé de me doter de tout ça? Irais-je encore grossir les rangs des gisements de potentiels morts de nos cimetières? That’s the question.

J’ai décidé de vivre       

zlotaraczka
credit image: http://sharonkamel.com

  

 Au fil du temps, j’ai perdu les centaines de feuillets de lyrics écrits, des dizaines d’enseignements bibliques parsemés dans des carnets remplis, des brouillons de podcasts en souffrance sur mon disque dur, des mémos de projets d’entreprises et d’affaires, des instrus que je compose chaque soir sous ma douche…suis-je réellement en vie parce que je respire? Ces œuvres qui sommeillent profondément, couvertes par le qu’en dira-t-on, encouragée par la peur de la chaleur des projecteurs…ne gardent-elles pas sous terre une partie de « moi » ? Suis-je un mort-vivant?

Jusqu’à preuve du contraire, on n’a qu’une seule vie. Je suis amoureux de cette vie, je veux la vivre à fond, sans regret. Je veux pouvoir au soir de ma vie partir avec un large sourire, heureux d’avoir pu exprimer chaque couleur de cet arc-en-ciel qui brille en moi. Je veux pouvoir entendre LA Source me dire avec le sourire: « sacré bonhomme, on s’est bien amusé quand même hein…entre dans la joie de ton maître. »

Parait qu’on ne vit qu’une fois…il est temps d’arrêter de fuir la lumière…et de rendre à la vie ce que je lui dois.

Go !

Auteur :

Entrepreneuriat, TIC, Pub, culture, digital, marketing & media, photographie amateur, Relations humaines... la valse de mon quotidien au rythme des mots. Welcome to my world

3 commentaires sur « OSER… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s