Publié dans Blogging and Changing, Socioscopie

Moi, HOMME…

FEMME,

J’aurai aimé te répondre sans la casquette de macho dont tu m’as affublé.

La société, tes batailles, ton combat, mes pères et mes frères t’ont laissé croire le contraire.

J’aurai aimé te répondre sans cette chaîne à mon pied qui m’impose de traîner le boulet de tous ces préjugés sur toi, de tous ces dogmes sur mon genre.

Ce boulet, quand je pensais avoir pris la mesure du handicap qu’il m’impose, a été renforcé par celui des clichés d’autoflagellation de ton amie, de ta sœur.

Tout petit, dans la caste de ceux qui urinent debout, on m’a appris qu’un homme ne pleure pas

On m’a appris qu’un homme ne va pas à la cuisine.

On m’a appris qu’un homme ne se lie pas d’amitiés avec des femmes.

Adolescent, les aînés du quartier m’ont enseigné qu’un homme, un vrai, c’est celui qui va avec plusieurs femmes. Lire la suite de « Moi, HOMME… »

Publicités
Publié dans Blogging and Changing, Socioscopie

Les médecins camerounais, nos (z)héros

Les circonstances de la vie nous connectent à des personnes qui par la force des choses se lient à nous par alliance ou amitié. Mon passé d’apprenant en classes scientifiques m’a donné plusieurs amis médecins, devenus aujourd’hui des frères et sœurs. A leurs côtés, j’ai vécu leurs parcours : des nuits sans sommeil, le récit de leurs premières chirurgies, les nuits de garde agitées, les premiers décès des malades qu’ils suivaient… j’étais dans les coulisses de la fin de leurs innocences et de la construction de leurs consciences… Mon admiration pour eux se mut en profond respect quand leurs parchemins obtenus ils furent affectés dans les 4 coins du Cameroun, très souvent dans des contrées perdues, sans électricité et parfois sans réseaux téléphonique.

Discuter avec eux lors de leurs permissions était pour moi des moments privilégiés. De retour à la civilisation, ils me racontaient leurs péripéties…oui, péripéties, car effectuer des accouchements de nuit, à l’aide de lampe-tempêtes et de torches électriques…sans couveuses…fallait le faire. Oui, pour moi, ces jeunes médecins étaient mes héros…jusqu’à un fameux après midi de mars 2016.

Lire la suite de « Les médecins camerounais, nos (z)héros »