Publié dans Blogging and Changing, Socioscopie

Les médecins camerounais, nos (z)héros

Les circonstances de la vie nous connectent à des personnes qui par la force des choses se lient à nous par alliance ou amitié. Mon passé d’apprenant en classes scientifiques m’a donné plusieurs amis médecins, devenus aujourd’hui des frères et sœurs. A leurs côtés, j’ai vécu leurs parcours : des nuits sans sommeil, le récit de leurs premières chirurgies, les nuits de garde agitées, les premiers décès des malades qu’ils suivaient… j’étais dans les coulisses de la fin de leurs innocences et de la construction de leurs consciences… Mon admiration pour eux se mut en profond respect quand leurs parchemins obtenus ils furent affectés dans les 4 coins du Cameroun, très souvent dans des contrées perdues, sans électricité et parfois sans réseaux téléphonique.

Discuter avec eux lors de leurs permissions était pour moi des moments privilégiés. De retour à la civilisation, ils me racontaient leurs péripéties…oui, péripéties, car effectuer des accouchements de nuit, à l’aide de lampe-tempêtes et de torches électriques…sans couveuses…fallait le faire. Oui, pour moi, ces jeunes médecins étaient mes héros…jusqu’à un fameux après midi de mars 2016.

Lire la suite de « Les médecins camerounais, nos (z)héros »

Publicités
Publié dans Socioscopie, The Blog Contest

Persécuté par l’incivisme… #TBCS3E4

Yaoundé, par un temps gris…cet après midi là, le ciel vient de déverser sur la cité-capitale du Roi lion une lamentation à faire pâlir d’envie une pleureuse bamiléké. La chaussée, encore maculée de l’eau des écluses célestes, se réchauffe peu à peu sur l’action des roues et pneus des voitures qui vont et viennent.  Une rutilante peugeot 607 décide de faire demi-tour .  Au moment de s’engager, elle manque d’entrer en collision avec un taxi circulant dans le sens inverse : freinages de justesse. Le chauffeur de taxi, indigné, regarde à la 607 et lance :

Mais c’est qui ça ? tu conduis comme si tu étais sur la route de ton père ?

Le monsieur de la 607, bien coiffé, tout élégant dans sa chemise rayée de grande marque, chaine en or autour du cou, de rétorquer :

Ta maman, tu entends norr

Quoi ? la maman de qui ? Regarde moi un bâ**** comme ça ! va là bas avec l’argent du famla que tu crânes avec ! c’est une voiture là bas ?

Lire la suite de « Persécuté par l’incivisme… #TBCS3E4 »