Publié dans Socioscopie

Paternophobie…


Non, Maman ! Pourquoi me fais tu ça ? Qui est-il, cet homme qui depuis quelques mois déjà vient te rendre visite et s’en va si tard ?

Qui est-il, ce monsieur qui ose venir te rendre visite et s’asseoir tout près de toi, dans le sofa, tout comme Papa le faisait ?

Qui est-il, ce monsieur que tu sers à table, comme tu le faisais avec Papa ?

Qui est-il, ce monsieur avec qui tu passes de longues heures à discuter au téléphone tous les soirs ?

J’ai remarqué que tu souris bêtement et que tu rougis même quand il est là. 

L’autre jour, je l’ai vu au village, lors de l’enterrement de grand-mère.

Il est même venu te chercher l’autre soir, tu as même porté une robe de soirée et tu t’es maquillée pour lui.

Maman, je t’ai même entendu l’appeler « Chou ».

Non, Maman, ne me dis pas que c’est ce que je redoute qui est en train de se produire.

Pourquoi me fait-il des cadeaux ? Regarde la paire de chaussures et les vêtements qu’il m’a offerts…ce n’est pas mon style…Papa savait ce qui me plaisait.

Ne me dis pas que…non, maman ! Je refuse ! Cet homme ne remplacera pas mon père.
Mais maman, regarde, ne sommes-nous pas bien ensemble, n’étions-nous pas heureux ?

Maman, je suis ton fils ainé, l’homme de la maison, c’est moi et pas lui.

Non, Maman, je ne veux pas de lui…

 

credit photo: Google

 

Non, Chérie, pourquoi ne veux-tu pas essayer ? Oui, je sais que c’est ta fille et crois moi je ne viens pas prendre la place de son père.

Je veux faire ma vie avec toi et cette petite princesse fait partie de ta vie, je l’accepte avec joie.

Pourquoi ne me crois tu pas quand je dis que je saurai la rendre heureuse ?

Pourquoi doutes-tu du fait que je saurai me tenir à carreaux et résister aux probables tentatives de déstabilisation et de reconquête de son père ?

Je veux que toi et moi nous fondons une famille avec des enfants, ta princesse sera notre 1ere fille.

Je l’aimerai comme ma chair, je ferai tout pour la rendre heureuse, je travaillerai pour qu’elle ait un avenir radieux.

Ma mère et mes frères seront sa grand-mère et ses oncles, s’il te plait n’en doute pas.

Je sais que durant sa jeunesse, lorsque je ne serai pas d’accord face à son comportement, elle me rappellera durement que je ne suis pas son père… je suis préparé à cela.

Elle est celle qui compte le plus pour toi et je veillerai à ce que cela soit toujours le cas.

Chérie, crois-moi, nous serons heureux tous les 3 ensemble, laisse-moi me rapprocher d’elle.

Chérie, je suis ton mec, s’il te plait, laisse-moi devenir votre homme.

 

 

 

Ce texte a été écrit #enmargeduTBCSE6 , du Blog Contest Challenge édition 5, épisode 06. Je vous invite à trouver ci-dessous les liens des contributions d’autres blogueurs:

 

Alain

Jay dee

Fafa

 

Publicités

Auteur :

Entrepreneuriat, TIC, Pub, culture, digital, marketing & media, photographie amateur, Relations humaines... la valse de mon quotidien au rythme des mots. Welcome to my world

5 commentaires sur « Paternophobie… »

  1. Situation de plus en plus récurrente et difficile à vivre si bien que on préfère souvent ne pas prendre de risque. Pourtant ça pourrait sauver la famille… Soyons responsable

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s