Publié dans Nouvelles

Le boo de ma mère…


–          Allô Mama ?

–          Freddy ?

–          Oui Mama

–          Tu rentres bientôt ?

–          Dans une ou 2h…pourquoi

(Elle me coupa littéralement la parole) :

–          Tu sais que Booboo n’est pas rentré depuis hier?

–          Waah ! Mama, c’est pour cela que tu me déranges ?

–          Je suis inquiète ! depuis hier matin que je l’ai grondé il est sorti il n’est pas encore revenu…

–          Ah, je vois…

–          Je ne sais pas…nous sommes le 15 février quand même !

–          Mama, je ne sais pas moi, peut-être qu’il est chez la voisine…

–          La voisine, mais booboo fait quoi là-bas ?

–          Mama, je sais ? peut-être que c’est elle qui l’a retenu et…

–          Retenue pour faire quoi ? il reste là-bas qu’il n’a pas le chez lui ? voici sa nourriture qui l’attend…en plus j’ai fait son plat préféré…les pattes de poulet.

–          Ah bon hein… n’est-ce pas ce matin tu m’as dit que c’était fini ?

–          Kapnang ne me tente pas hein. Je te parle d’un problème et tu me perds le temps avec les histoires de nourriture ?

–          Waah mama, j’ai compris, je verrai ce que je peux faire.

–          Vraiment, je suis inquiète, retrouves le moi !

–          OK mama.

Je dus prendre congé de mon vieil ami Amugu, qui, ce 15 février, avait été touché par la grâce divine et avait décidé de m’offrir un poisson braisé à Elise Bar, le plus célèbre repère des habitants de la planète nocturne à Yaundé. Ce pingre, fils spirituel de Picsou avait décidé que nous célébrerions nos anniversaires passés il y’a quelques jours autour de 2 carpes bien pimentées arrosées… Voilà que je n’avais même pas le temps de les savourer que ma mère m’appelait à la rescousse. Moi qui était de passage dans la ville pour raisons de travail, me retrouvais jouer à SOS police pour elle… comment lui en vouloir, elle qui depuis quelques années vivait avec grand –mère, car ses fils avaient pris le large ? L’arrivée de Booboo dans sa vie de maman lui avait fait beaucoup de bien. Sa présence, ses caprices et sa classe lui donnaient matière à sourire…ouais, Booboo avait la classe… c’était un grand et beau gosse je dois l’avouer. Pour ma tranquillité il était donc capital que je le retrouvasse. Ce fut donc à contre cœur que je dus prendre congé d’Amugu, qui en fait avait la serveuse à la poitrine généreuse dans son viseur. Sacré Amugu…je me disais bien que cette grâce divine qui avait décidé de se pencher subitement sur son karma ce soir-là avait des fondements libidineux…bref !

Dans le taxi, je réfléchissais à la stratégie à adopter pour retrouver Booboo… le profilage à la sauce d’esprits criminels ? L’observation des détails, tels les experts ? hahaha. Je ne pus m’empêcher de rire en sourdine, en repensant à l’allusion « les experts Yaoundé » de Thomas Ngidjol dans un de ses sketches… Booboo avait l’habitude de se reposer à l’ombre du petit poulailler que maman avait faire construire derrière la maison pour entamer sa reconversion post retraite. Décidément Booboo se faisait omniprésent.

stock-photo-cartoon-illustration-of-a-detective-looking-through-his-magnifying-glass-64689301

Une fois au quartier, je résolus de passer dans le voisinage, demandant à tous ceux que je rencontrais s’ils avaient vu Boobo…malgré l’heure tardive, je frappai aux portes. Je préférai de loin les malédictions les plus maléfiques des voisins que je sortais du lit aux inquiétudes de ma mère… Oh, que je ne voies point ton angoisse maman… j’y veillerai. Ce fut donc bredouille que je regagnai le domicile familial. Maman m’attendait. J’eus beau essayer de la rassurer que Booboo avait surement découché et reviendrait bientôt au bercail, rien n’y faisait.

–          Donc il ne choisit que la St Valentin pour aller chercher ses femmes dehors hein ?

–          Mais, Maman, waaah. Il reviendra.

–          Peut-être que c’est la jeune fille-là qui vient d’emménager chez Lucass là qui n’est pas mariée qui l’a retenu…

–          Eh ! Mama ! çaaaa.

–          Çaaaa quoi ? tu ne sais pas comment le dehors ci est devenu méchant hein…

–          Ok Mama. Pardon, pardon seulement, allons-nous coucher. Bonne nuit.

Cette nuit-là, je dormis comme une souche, fatigué d’avoir suivi la trace du fugitif Booboo aka le tombeur alias le briseur de coeur, tombeur de ces dames. Zzzzzz…

Alors je fis un rêve. Dans ce rêve, Luna, la fille que je calcule depuis les préinscriptions à la Fac en 2004 et qui n’a jamais accepté de m’accorder un rdv en dehors des amphithéâtres sur le campus avait enfin accepté mon invitation. Eh oui, nous étions assis, à diner à la terrasse du Hilton Hôtel, tous les deux, autour d’un diner aux chandelles. Singuila, Asalfo, Lokua Kanza et Charlotte Dipanda chantaient pour nous. Luna était magnifique ! Son nude make-up lui allait à ravir. Sa belle chevelure crépue de nappy avait finir de me convaincre que le bamiléké que je suis pourrait faire des économies car j’allais être exonéré de mèches d’origine sud-américaine et asiatique…même si mes Heineken allaient en pâtir. Dans ce rêve je lui fis ma demande en mariage, le genou au sol, avec un diamant bien sûr. Toute émue, en guise de réponse, elle me tendit ses belles lèvres charnues et rouges. Je tendis les miennes, Mmmmmm …

–          BOOBOO ! Booboo ! mais où étais tu passé ? hein ? c’est comme ça qu’on vit ?

La voix forte de ma mère venait de briser le rêve de ma vie : Luna ne m’embrassa pas !

Retour à la réalité.

La mine déconfite, le cœur brisé, plein de colère, je dus me lever du lit et aller à la rencontre de booboo. Il se tenait là, au pas de la porte, faisant des câlins à maman pour l’amadouer. Je ne pus garder mon calme :

–          Oh ! Monsieur ! on t’a dit que ça se passe comme ça ici, hein ? tu te prends pour qui ? Mais où étais tu depuis 2 jours ?

–          Miaouuu ! Miaouuuuuu !

Sale chat…

repulsif-chat
crédit photo:  http://www.monrepulsifchat.com/

 

PS: Toute ressemblance avec un personnage réel n’est que pure ressemblance coïncidence hein, n’allez pas dire que…

Publicités

Auteur :

Entrepreneuriat, TIC, Pub, culture, digital, marketing & media, photographie amateur, Relations humaines... la valse de mon quotidien au rythme des mots. Welcome to my world

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s