Publié dans Blogging and Changing, Socioscopie

Moi, HOMME…


FEMME,

J’aurai aimé te répondre sans la casquette de macho dont tu m’as affublé.

La société, tes batailles, ton combat, mes pères et mes frères t’ont laissé croire le contraire.

J’aurai aimé te répondre sans cette chaîne à mon pied qui m’impose de traîner le boulet de tous ces préjugés sur toi, de tous ces dogmes sur mon genre.

Ce boulet, quand je pensais avoir pris la mesure du handicap qu’il m’impose, a été renforcé par celui des clichés d’autoflagellation de ton amie, de ta sœur.

Tout petit, dans la caste de ceux qui urinent debout, on m’a appris qu’un homme ne pleure pas

On m’a appris qu’un homme ne va pas à la cuisine.

On m’a appris qu’un homme ne se lie pas d’amitiés avec des femmes.

Adolescent, les aînés du quartier m’ont enseigné qu’un homme, un vrai, c’est celui qui va avec plusieurs femmes.

Mes tontons m’ont montré que le niveau supérieur masculin est validé lorsque des filles se battent pour toi.

Ils m’ont révélé que la caractéristique maîtresse d’un homme est son infidélité à sa compagne.

Comment leur dire non, puisqu’ils tiraient cette analyse des études de cas de nos pères aux multiples bureaux

Nos pères qui le tenaient de nos grand pères, polygames, qui le tenaient de leurs pères qui le tenaient de leurs pères.

Ils m’ont démontré qu’une femme n’est bonne qu’au ménage, au sexe et à la reproduction

Ils m’ont montré que la caractéristique maîtresse d’une femme est sa fragilité qu’il faut maintenir à tout prix.

Ils m’ont informé que la femme ne sait pas ce qu’elle veut, qu’elle ne peut rien sans l’homme

Pour preuve, ils m’ont invité à faire un tour du propriétaire.

Ce que j’ai vu prouvait effectivement ce qu’ils m’avaient enseigné :
J’ai vu des femmes battues supplier leurs hommes de leur pardonner et de les reprendre avec eux ;

J’ai vu des femmes se faire chosifier et donner ce qu’elles ont de plus cher en échange des avantages vils…j’ai vu tes sœurs, mes sœurs ériger cette catégorie en modèle contemporain d’exemple à suivre.

Oui, j’ai vu ces femmes…et j’ai vu ces hommes. :

« comportes toi en homme » m’a-t-on dit…

A ma caste, j’ai essayé d’obéir, de peur d’être exclu…

J’ai voulu regarder tes sœurs de haut, je n’y suis pas arrivé…

Face à l’attitude stoïque de notre mère causée par le despotisme de notre père, je n’ai pas pu dissimuler mes larmes…

Face à la poésie du romantisme de ton amie, j’ai pas pu dissimuler ma sensibilité…

Titubant en transportant deux bidons de vingt-cinq litres, j’ai reconnu ma faiblesse physique face à toi.

Face à tes résultats académiques au-dessus des miens, j’ai salué ton intelligence…

Sous ta hiérarchie professionnelle, j’ai beaucoup appris.

Je sais par expérience que tu es fidèle en amitié.

Je sais que tu souris avec moi sans pour autant me désirer.

Je sais que tu n’as pas forcément besoin de moi pour t’accomplir,

Mais que je ne recevrai pas un non si je te propose de t’accompagner.

Je sais que tu préfères être seule qu’être mal accompagnée et assumer ce choix.

Je sais qu’au delà d’un foyer, toi aussi tu as des rêves.

Je sais que face à la menace de notre intérêt à tous, tu n’hésites pas aussi à prendre les armes.

Non, je ne suis pas qu’un homme : Je suis un H.O.M.M.E.

Je ne suis pas un homme d’exception, je suis un homme qui désormais appartient à la classe des hommes qui ont choisi de te voir tel l’être alter ego que tu es, dont les différences ne sont pas des faiblesses, mais des particularités qui en font un être unique, spécial et inestimable : une femme qui mérite le meilleur du monde.

Ce post est inspiré d’un billet de Dave Tendresse, blogueuse congolaise à l’occasion de la journée internationale des violences faites aux femmes… bonne lecture et surtout n’hésitez pas à partager vos avis avec nous 🙂

 

Publicités

Auteur :

Entrepreneuriat, TIC, Pub, culture, digital, marketing & media, photographie amateur, Relations humaines... la valse de mon quotidien au rythme des mots. Welcome to my world

4 commentaires sur « Moi, HOMME… »

  1. « Je ne suis pas un homme d’exception, je suis un homme qui désormais appartient à la classe des hommes qui ont choisi de te voir tel l’être alter ego que tu es, dont les différences ne sont pas des faiblesses, mais des particularités qui en font un être unique, spécial et inestimable : une femme qui mérite le meilleur du monde »

    Des mots tellement profonds que j’aurai été tentée de te répondre en écrivant un 3 ème article mais ton dernier paragraphe me rassure, ce paragraphe c’est l’Homme, tu es désormais l’Homme, tu as rejoins cette classe noble, noble pas parce qu’elle considère la femme comme un être faible qui a besoin de sa protection, noble parce qu’elle fait de la femme son égo, son alter égo, son amie. noble parce qu’elle reconnait la valeur de ce genre, noble parce qu’elle reconnaît sa supériorité hiérarchique en fonction de ses compétences et non du tonus de ses fesses.

    Tu es un Homme parce que la femme ne se résume pas aux mots sexy, bombe ou garce. la femme c’est simplement une FEMME et toi Arsdy tu es l’HOMME, comme tous ceux qui ont choisit de reconsidérer la femme au delà de tous les préjugés que la société à pu les attribuées.

    J'aime

  2. Je me suis reconnu en ce texte. Tellement de bonnes choses que j’aimerais d’ailleurs dire à quelqu’une en ce moment… J’ai adoré <> la plume.

    J'aime

  3. I’m speechless… I love this… The depth, the words, the way it’s written, everything…
    If that’s really the reflection of your real thoughts, then I’m already falling in love with your mind.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s